Lors du PMQT de ce mardi, Nando Bodha a interpellé le Premier ministre sur la présence présumée du Fentanyl, également connu sous le nom de “Zombie”, à Maurice. Le Premier ministre a affirmé qu’au 17 novembre 2023, aucun cas de possession ou de consommation de Fentanyl n’a été reporté et le FSL n’en a détecté aucun, lors des différentes analyses. Ainsi, le leader du leader du Rassemblement mauricien (RM), a fait ressortir qu’à la Réunion, il y a eu trois cas d’overdose du Fentanyl.

Il a questionné les autorités mauriciennes sur d’éventuelles importations entre Maurice et La Réunion. Le Premier ministre, Pravind Jugnauth, a répondu, en soulignant que les informations précises manquaient à Nando Bodha, car les autorités réunionnaises continuaient d’examiner les produits saisis. Il a ajouté que le Commissaire de police mauricien était en contact avec les homologues réunionnais, et jusqu’à présent, aucun cas de cette nature n’avait été déclaré.

Nando Bodha a alors interrogé le Premier ministre pour savoir si le Fentanyl a été saisi lors d’une récente perquisition, à une Rave Party de Fond du Sac. Pravind Jugnauth a répondu que les analyses du FSL étaient en cours et qu’il fallait attendre leur rapport pour davantage d’informations. Nando Bodha a insisté en affirmant la présence de Fentanyl sur le marché mauricien, précisant qu’il était lié à une clientèle spécifique et que les travailleurs sociaux étaient au courant. Le Premier ministre a alors invité le député à produire des preuves pour soutenir ses déclarations.

Des échanges qui ont nécessité l’intervention du Speaker, encourageant Nando Bodha à présenter des preuves tangibles. Le Premier ministre a réitéré sa demande en appelant les travailleurs sociaux à fournir des preuves concrètes, afin dit-il, de permettre la prise d’actions appropriées.

Article précédentInondations, vagues tsunamiques frappent la Turquie : Navire cargo coupé en deux Opinions
Article suivantSocial Aid : « L’octroi d’une pension n’est pas indéfini », explique Sheila Bappoo