Photo d'illustration
Photo d'illustration

Sentence imposée par le juge Pravin Harrah. Le Sud-africain devra aussi payer une amende de Rs 50 000 et Rs 1 000 à titre de frais. Cependant, le temps qu’il a passé en détention sera déduit des 20 années de prison qu’il a écopées.

Gareth Gruen avait débarqué à Maurice le 3 juillet 2018 avec, dans son corps, 125 boulettes contenant un total d’environ 1,1 kilo d’héroïne. Il avait été intercepté par la police à l’aéroport mais rien de compromettant n’a été trouvé sur lui et dans ses bagages. Il a bégayé durant l’interrogatoire et a même reçu des appels téléphoniques.

Il a ensuite été transporté à l’hôpital Nehru où il a restitué 125 plombs. La valeur marchande de la drogue est estimée à Rs 15 millions.

En cour, il a plaidé coupable. Selon sa version à la police, alors qu’il se trouvait au Mozambique pour un voyage d’affaires, deux inconnus ont menacé de tuer sa femme, ses enfants et lui s’il ne faisait pas ce qu’ils voulaient. Selon ses dépositions, ils lui ont acheté un billet pour l’Ouganda où il a dû avaler les 125 boulettes d’héroïne.

Une opération de livraison contrôlée après son arrestation n’a rien donné.

Prenant en considération le fait qu’il a plaidé coupable, qu’il a coopéré avec les autorités et sa situation personnelle, le juge Pravin Harrah a trouvé qu’une peine de 20 ans de prison était justifiée.

Article précédentAffaire d’achat d’équipements durant la pandémie de COVID-19 : le magistrat Arun Rohamally émet des sévères critiques contre l’ICAC et raye la charge provisoire contre l’ex-directeur de la STC
Article suivantNational Employee Engagement Survey : 66% des employés mauriciens se sentent engagés au sein de leurs entreprises mais ils demandent de meilleurs formations et systèmes de récompenses