Il explique que les employeurs qui se tournent vers la main-d’œuvre étrangère ont l’obligation de fournir un logement et de la nourriture à chaque travailleur étranger sous sa responsabilité.

Or, Soodesh Callichurn déplore que certains de ces employeurs fournissent du riz ration à leurs ouvriers étrangers.

Il n’écarte pas la possibilité de venir avec un système de contrôle afin que le riz ration importé par la State Trading Corporation soit réservé uniquement pour les Mauriciens, car cette commodité est subventionnée.

Article précédentInfiltration de la mafia dans les institutions : « Le Premier ministre paret impuissant par rapport à certaines dimounes ki occupe certaines positions », soutient Nawaz Noorbux
Article suivantMultiples refus des autorités aux requêtes de l’opposition pour ses activités: « Après congrès Mare d’Albert, bane la ine fini peur nous », lance le Dr Navin Ramgoolam