Ils ont été soumis à l’épreuve écrite mercredi dernier. Place ce lundi pour les 18 postulants à un poste de juge à l’entretien qui sera mené par la cheffe juge, en tant que présidente de la Judicial and Legal Service Commission, mais aussi les membres de cette instance, soit la Senior Puisne Judge, le juge David Chan et le président de la Public Service Commission.

Du lourd parmi les postulants ! L’on trouve dans une première catégorie les principaux cadres du bureau du DPP. Parmi, Anjali Devi Ramdin, Azam Neerooa, Razia Jannoo-Jaunboccus et Jean-Michel Ah Sen.

Dans une deuxième catégorie figurent les cadres du bureau de l’Attorney General. Par exemple, Niroshni Ramsoondar, Mehdi Manrakhan, Sulakshna Beekarry-Sunassee, Pranay Sewpal et Yvan Jean Louis.

Dans une troisième catégorie, l’on trouve ceux qui font déjà partie du judiciaire pour le moment. Par exemple, Wendy Rangan et Raj Seebaluck, respectivement Deputy et Acting Deputy Master and Registrar, mais aussi les Senior Magistrates Ida Dhooky-Rambarrun, Pravin Harrah, Vijay Appadoo et Darshini Gayan.

Tous les 18 candidats à un poste de juge à la Cour suprême ont été soumis à un Proficiency Test, soit une épreuve écrite, le mercredi 5 avril dernier. Ce lundi 10 avril est prévu l’entretien d’embauche en bonne et due forme.

Les interviews seront conduites par la Judicial and Legal Service Commission, présidée par la cheffe juge, Rehana Mungly-Gulbul, et qui comprend la Senior Puisne Judge Nirmala Devat, le juge David Chan et le président de la Public Service Commission, Vidianand Lutchmeeparsad. Rappelons que pour la première fois, le mode ‘sélection’ a été choisi comme critère pour la nomination de juges. Jusqu’ici, c’était le critère de séniorité qui était considéré.

Pour l’instant, le nombre exact de postes à pouvoir n’est pas connu. Mais certaines sources indiquent qu’il devrait être 3 au minimum. Cela, étant donné qu’il n’y a eu aucun remplacement suite au départ à la retraite de l’ancien chef juge Asraf Caunhye et des juges Nalini Matadeen et Benjamin Marie-Joseph.

Article précédentViolences dans le milieu scolaire : « Il faut surtout éviter de résoudre le problème en infligeant des punitions corporelles, les autorités doivent interdire toutes formes de violences’ affirme Mélanie Vigier de Latour-Bérenger…
Article suivantAprès les célébrations de la fête de Pâques hier : Ils seront beaucoup à se rendre à la plage ce lundi…