Me Sanjeev Teeluckdharry
Me Sanjeev Teeluckdharry

L’homme de loi, avait été entendu par les enquêteurs de la CID de Piton le vendredi 24 mars. Cela fait suite à une déposition d’un vigile qui assurait la surveillance du Morcellement Mont Piton. Ce dernier allègue qu’il a surpris Me Sanjeev Teeluckdharry et deux autres individus en train de couper des branches de feuilles de palmiste.  Un inventaire mené par le vigile a permis d’établir que 35 palmistes ont été abattus ou endommagés. Le montant des dommages est de Rs 100,000.

Cependant, ce samedi 1er avril Me Sanjeev Teeluckdharry a contre-attaqué, en consignant une déposition. Il a indiqué que l’agent de sécurité a agi délibérément en faisant une fausse déclaration à la police. Il soutient que le vigile sait pertinemment que conformément à la loi du domaine résidentiel de Mont Piton, il n’est pas habilité à signaler une affaire ou à engager une procédure judiciaire sans l’autorisation de l’assemblée générale des copropriétaires. L’avocat ajoute qu’aucun arbre n’a été détruit au point d’enfreindre le code pénal. Selon Me Sanjeev Teeluckdharry cette déclaration lui a causé un préjudice considérable et il invite la police à enquêter sur un complot ourdi.

Article précédentRétrécissement de la marge de profit sur certains médicaments : « Une décision sera prise ce week-end sur la marche à suivre », annonce Ashwin Dookun, porte-parole de la Federation of Pharmaceutical Sector
Article suivantCas records de choléra au Mozambique