Le député travailliste était parmi ceux qui avaient dénoncé l’achat de Molnupiravir en 2021,durant la pandémie.

Eshan Juman ne s’est pas montré tendre envers le ministère de la Santé après les observations du Bureau de l’audit sur l’achat de Molnupiravir et d’autres médicaments achetés durant la Covid-19.

Il se demande ainsi si c’est la sœur d’un ministre qui avait donné les instructions pour l’achat de ces médicaments ou si elle avait eu des instructions à le faire.

Eshan Juman rappelle aussi que la haute fonctionnaire n’a pas été inquiétée dans cette affaire.

Article précédentIl est le nouveau Président d’honneur de l’organisation : « Je trouve l’ONG Dis-Moi comme une force-vive positive et un contre-pouvoir important dans notre contexte démocratique», confie Me Satyajit Boolell
Article suivantPas de congés pour les enseignants : l’extension des trimestres apporte déjà son lot d’angoisse au sein d’une école secondaire.