Suite à une explosion de cas de maltraitance envers les animaux, l’Animal Welfare Coalition, dirigée par l’activiste Reda Chamroo et regroupant plusieurs associations et secouristes, a eu une rencontre avec le directeur des poursuites publiques. La réunion a eu lieu mercredi. Les militants des droits des animaux en sont ressortis satisfaits.

L’activiste Reda Chamroo explique que le DPP a montré de la compassion. Me Rashid Ahmine a aussi exprimé, selon lui, sa préoccupation concernant la hausse des cas de cruauté envers les animaux dans le pays.

La réunion visait à analyser les raisons de l’augmentation des cas de maltraitance envers les animaux ainsi que la sévérité des sanctions. Selon Reda Chamroo, le DPP a expliqué que la police a un rôle important à jouer concernant le bien-être des animaux.

Me Ahmine a aussi déclaré, selon Reda Chamroo, avoir demandé que tous les cas de cruauté envers les animaux, qui sont rapportés à la police, soient référés à son bureau afin que des poursuites soient initiées. L’activiste soutient que le DPP a aussi dit que les policiers ne peuvent refuser de consigner une déposition concernant la cruauté envers les animaux.

Selon Reda Chamroo, un avocat du bureau du DPP a été choisi pour traiter les cas de cruauté envers les animaux. Un suivi sera effectué par la suite avec la police afin que l’enquête puisse être complétée dans un délai raisonnable et le dossier transmis au bureau du DPP.

L’activiste affirme aussi que suite à la rencontre, ce sont les représentants du DPP qui vont plaider dans les procès pour cruauté envers les animaux.

Article précédentDrogue en milieu scolaire : deux collégiens surpris avec du cannabis
Article suivantÀ Sainte-Croix : retrouvé grièvement blessé à la tête, un homme de 48 ans admis en soins intensifs