Les montants des Stakes Money qui seront offertes cette saison par la People’s Turf PLC aux chevaux vainqueurs ou placés d’une épreuve font grincer des dents du côté des entraineurs et ceux des propriétaires des chevaux.

Une décision qui ne réjouit pas Patrick Merven, président de l’association des entraineurs, qui évoque notamment les coûts de faire venir des chevaux de l’étranger ainsi que de leurs entretiens une fois à Maurice. Concernant les Stakes Money, Patrick Merven estime que la proposition du PTP est de 50 à 60% de moins que pendant la pandémie où il n’y avait pas le public pour assister aux courses et faire des paris.

Le président de l’association des entraineurs demande aux dirigeants du People’s Turf PLC de revoir le montant de Stakes Money. Sinon, dit-il, les courses vont finir comme le football.

Rappelons que cette journée et les deux suivantes seront organisées par People’s Turf PLC, qui a aussi fait une demande pour l’organisation de l’intégralité de la saison suite à la fermeture de la Mauritius Turf Club Sports and Leisure Ltd qui a été contrainte à prendre la décision de ne pas organiser des courses cette saison.

Article précédentEn cour suprême : le conflit entre le CP et le DPP déborde… L’Icac objecte au fait que le premier soit représenté par le second dans une affaire impliquant Chavan Dabeedin
Article suivantUn 1er mai commun pour l’Opposition : « Ce serait comme donner le coup d’envoi de la campagne électorale », lance Mamade Khodabaccus