Après avoir établi un record du monde du plus grand drapeau national à partir d’une chaîne humaine, les 6145 collégiens mauriciens, issus de 170 établissements scolaires à travers le pays, ont vite déchanté. En effet, les organisateurs de ces évènements n’ont pas trouvé mieux que, selon les dires de plusieurs participants, servir aux collégiens des repas comme ‘di pain diri margoz, dipain brinzel briler’, pour leur remercier de leur participation et contribution à propulser Maurice dans le Guiness World Records.

Plusieurs de ces collégiens n’ont pas manqué d’exprimer leur dégoût sur les réseaux sociaux tout en publiant des photos et vidéos des repas offerts.

Alors que Pravind Jugnauth a affirmé que ce record démontre l’engagement des jeunes, les organisateurs, semble-t-il, n’ont pas trouvé nécessaire de remercier ces jeunes comme il se doit.

L’initiative revient au ministère des Arts et du Patrimoine culturel qui a affirmé que ce record est le fruit de quatre mois de préparation. Mais pas en ce qu’il s’agit des repas en tout cas, avancent plusieurs collégiens dégoûtés sur les réseaux sociaux.

À présent, la question qui se pose ; qui a obtenu le contrat de catering pour la préparation des repas pour les plus de 6000 participants de cet évènement et combien a coûté un service aussi déplorable et honteux ?

Article précédentConseil de district de Moka : cinq contracteurs se partagent les contrats de réfection de drains et de nettoyage, allègue le conseiller MSM Chatan Anand Ramkhalawon, qui sollicite l’intervention du PM
Article suivantFête du Printemps : Top Fm accueille le lion chinois dans ses locaux