Ce membre du comité central du MSM explique que cette situation dure depuis 3 ans. Cinq entrepreneurs, allègue-t-il, se partagent les contrats de réfection de drains et de nettoyages.

Également président du conseil de village de La Laura, il soutient que certains des projets en question coûtent des sommes énormes. Par exemple, dit-il, le nettoyage de sept drains à Circonstance, Dagotière, Quartier Militaire et Dubreuil, entre autres, a coûté la bagatelle de Rs 17 millions. Selon lui, une somme de Rs 2 millions aurait pu suffire pour réaliser ces travaux.

Chatan Anand Ramkhalawon lance un appel au Premier ministre pour un examen des contrats octroyés. Il lui demande aussi de prendre des actions.

Article précédentMaurice établit le record mondial du plus grand drapeau national à partir d’une chaîne humaine : « Cela démontre l’engagement de nos jeunes », affirme Pravind Jugnauth
Article suivant‘Di pain diri margoz, dipain brinzel briler’ : un record du monde au goût amer pour les 6145 collégiens !