La Fédération des travailleurs unis a animé une conférence de presse ce matin. Son président, Atma Shanto, a dénoncé ce qu’il qualifie d’acte illégal au sein d’une compagnie de catering gérée par des étrangers.

Selon lui, depuis la semaine dernière, les employées ont interdiction de porter le mangalsutra et le bindi sur leur lieu de travail. Selon lui, il faut respecter la culture de tout un chacun.

Atma Shanto rappelle qu’il y a eu un cas similaire dans le passé. L’affaire a été prise devant l’Employment Relations Tribunal. Il réclame le départ des gérants et rappelle qu’il envisage une manifestation devant les locaux de l’entreprise très prochainement.

Article précédentAllégations de pratiques frauduleuses au sein du Conseil de district de Moka : « Le conseiller Ramkhalawon fait ces allégations sous le coup de la frustration », réagit le président, Sudhir Soonarane
Article suivantMaurice établit le record mondial du plus grand drapeau national à partir d’une chaîne humaine : « Cela démontre l’engagement de nos jeunes », affirme Pravind Jugnauth