Les habitants de Morcellement Seetaram se disent incommodés par une odeur nauséabonde qui se dégage de la rivière Rempart. Une pollution olfactive qui selon eux, est causée par La Marie Water Treatment Plant de la CWA.

Un problème qui, précisent-ils, perdure depuis 2009. Leur représentant, Ashock Saulick, affirme s’être tourné vers plusieurs autorités. Des solutions palliatives ont été apportées sans plus. Il indique de plus que deux officiers du ministère de l’Environnement sont venus pour un constat de visu le vendredi 20 janvier.

Le chargé de communication de la CWA, indique pour sa part avoir interrogé les officiers de la Marie Water Treatment Plant qui nient catégoriquement les faits reprochés. Il indique d’ailleurs avoir organisé une rencontre entre le représentant du morcellement Seetaram et un responsable la Marie Water Treatment Plant. Il dit toutefois suivre l’affaire de près.

Article précédentCongés forcés pour les élèves en raison des grosses averses : “depuis la pandémie, il n’y ait et aucune concertation concernant le online teaching” dit Patrick Freyneau
Article suivantDes scientifiques découvrent une météorite rare de 17 livres