Le président de la Fédération des petites et moyennes entreprises, Amar Deerpalsing ne passe pas par quatre chemins. Avec cette hausse de 14% du tarif d’électricité à partir du 1er février, les choses vont se compliquer pour les SME. Ces derniers seront obligés de passer cette augmentation aux clients, précise-t-il. Cependant, avance Amar Deerpalsing, il y a une limite et avec la compétition sur le plan international, il y a le risque que la clientèle préfère acheter les produits importés ce qui causera la mort des PME.

Article précédentInsolite : Kenya Airways transporte 300 chèvres et moutons de l’Afrique du Sud à Maurice
Article suivantFusillade lors du Nouvel An chinois : le suspect, un asiatique âgé, s’est suicidé