Lors d’une conférence de presse vendredi, l’Attorney General a remis en question le bail permanent de Raphael Fishing Company Limited sur l’île de St Brandon. Maneesh Gobin a annoncé que le gouvernement contemple les options qui sont à sa disposition. Car, selon lui, il est inacceptable qu’une entreprise privée contrôle une partie du territoire de la République.

Dans un communiqué, Raphael Fishing Company Limited affirme qu’elle détient un bail sur 13 des 30 îlots de Saint-Brandon depuis 1901. Elle ajoute qu’en 2008, le Privy Council a confirmé que c’est un « bail permanent ». La compagnie précise que l’État mauricien contrôle l’accès aérien et maritime autour des îles de Saint-Brandon. Elle ajoute qu’en tant que compagnie gestionnaire de l’île, elle est engagée dans des activités de pêche dans la région dans le respect des procédures.

Concernant le naufrage du FV YU FENG 67, survenu le 5 décembre dernier, Raphael Fishing Company Limited dit avoir aidé au sauvetage de l’équipage en présence de la National Coast Guard.

Commentant les propos de Maneesh Gobin sur la gestion de Saint-Brandon, la compagnie de pêche dit connaître ses responsabilités pour la préservation et la bonne gestion des 13 îlots sous sa responsabilité. Elle dit se réserver le droit, si cela s’avère nécessaire, d’avoir recours à des actions légales.

Article précédentAccident à Vallée des Prêtres : un motocycliste de 55 ans rend l’âme après 15 jours en soins intensifs
Article suivantCourse hippique : La saison 2023 démarre le 18 mars prochain