La rentrée des classes 2023 a été quelques peu chamboulée en raison des grosses averses.  Rien que la semaine dernière, les élèves ont eu droit à deux jours de congés avec l’avis de fortes pluies en vigueur.

Pour Patrick Freyneau, président de la Secondary and Preparatory School Teachers and other Staff Unions, les autorités concernés auraient dû trouver des solutions en cas d’intempéries pour que les classes ne soient pas perturbés.

Patrick Freyneau déplore le fait qu’après la pandémie il n’y ait pas eu de concertation concernant le online teaching.

De son côté, Faizal Jeerooburkhan, ancien pédagogue parle de manquements dans le système.

Des classes en ligne pourraient aider afin que les élèves ne manquent pas leur cours dit-il.

Article précédentFusillade lors du Nouvel An chinois : le suspect, un asiatique âgé, s’est suicidé
Article suivantPollution de cours d’eau : La Marie Water Treatment Plant de la CWA pointée du doigt par les habitants du Morcellement Seetaram, Henrietta