Le coup d’envoi d’une campagne nationale de vaccination contre le virus du papillome humain (HPV) sera donné bientôt. Ce vaccin vise à réduire le taux de cancers, surtout celui du col de l’utérus.

Une campagne de vaccination avait démarré, il y a quelques années, auprès des filles. Mais il y a eu une certaine réticence, car certains parents pensaient, à tort selon les experts, que le vaccin comportait des effets secondaires, dont la stérilité.

En décembre dernier, le ministre de la Santé a annoncé une campagne de vaccination qui vise aussi les garçons, car dans la plupart des cas, ce sont les partenaires masculins qui transmettent le cancer de col de l’utérus.

Article précédentMetro Express : Pravind Jugnauth annonce un master plan pour l’extension du projet à travers le pays
Article suivantObnubilé par le Chine, le pétrole n’en finit plus de monter