La Première ministre néo-zélandaise Jacinda Ardern, 42 ans, a annoncé jeudi qu’elle ne briguerait pas de nouveau mandat et qu’elle quitterait son poste le 7 février car elle n’a plus l’énergie suffisante pour mener à bien sa mission. Des élections générales auront lieu le 14 octobre dans l’archipel.
Jacinda Ardern, 42 ans, était devenue Première ministre dans un gouvernement de coalition en 2017, avant de conduire le Parti travailliste de centre-gauche vers une victoire écrasante lors de l’élection suivante, trois ans plus tard.
Durant son mandat, elle a été confrontée à la pandémie de Covid-19, à une éruption volcanique meurtrière et au pire attentat jamais perpétré dans le pays, le meurtre de 51 fidèles musulmans dans une mosquée de Christchurch par un suprémaciste blanc en 2019.
Très populaire à l’étranger, où elle a fait la couverture des magazines Vogue et Time, elle a longtemps bénéficié d’un taux d’approbation record en Nouvelle-Zélande également, où les médias ont parfois même parlé de “Jacindamania”. Mais elle a récemment vu son parti et sa cote de popularité personnelle chuter dans les sondages, alors que la situation économique se détériore et que l’opposition de droite reprend des forces.
“Il est grand temps. Elle a détruit l’économie et les prix des denrées alimentaires sont montés en flèche”, se plaignait jeudi Esther Hedges, une habitante de Cambridge, sur l’île nord de la Nouvelle-Zélande.
“Je ne suis pas heureuse avec elle et je ne connais personne qui le soit”, a ajouté cette femme de 65 ans. Pour Christina Sayer, 38 ans, Mme Ardern est au contraire “le meilleur Premier ministre que nous ayons eu”. “J’aime le type de personne qu’elle est et elle se soucie des gens. Je suis désolée de la voir partir”.

Article précédentMétéo : L’avis de fortes pluies maintenu alors que la forte tempête tropicale Cheneso ne représente pas une menace pour Maurice pour l’instant
Article suivantOpen d’Australie: Le franco-mauricien Enzo Couacaud s’incline avec les honneurs face à Novak Djokovic