L’expert constitutionnel était l’invité de Murvind Beetun hier dans l’émission Tempo la So. À Maurice, la décision de choisir quand se tiendront les élections, quelque soit les législatives ou municipales ou encore villageoises revient au Premier ministre.

Mila Meetarbhan  déplore qu’il y ait une tentative d’éviter des débats, en utilisant cela comme excuse pour ne pas dévoiler des informations ayant trait aux élections. Pour Milan Meetarbhan, cette manière de faire est honteuse et elle insulte l’intelligence de la population.

Il est catégorique. Il faut revoir tout le système de fixer la date des élections à Maurice. Le système actuel ne répond pas aux aspirations démocratiques du pays dit-il.

Par ailleurs, Milan Meetarbhan explique que bien souvent un Premier ministre a déjà une idée quand se tiendront les élections, mais ne fait aucune annonce.

En parallèle, ajoute-t-il, ce même Premier ministre se permet d’utiliser le fonds public pour mobiliser les électeurs.

Une situation qui est non seulement au détriment des adversaires politiques de ce Premier ministre, mais aussi des fonds publics, déplore Milan Meetarbhan.

Article précédentLes cours du pétrole s’essoufflent au niveau international : le Brent et le WTI de nouveau en baisse hier , et le gaz au plus bas depuis 16 mois
Article suivantVidéo « diffamatoire » en circulation : Jean-Hubert Celerine, alias Franklin, a porté plainte au CCID