L’Hôtel de Ville de Curepipe autrefois connu comme La Malmaison a progressivement perdu de sa superbe jusqu’à sa fermeture en 2016. Les travaux de restauration ont duré 18 mois pour lui redonner son lustre d’antan.

Ce projet à 140 millions de roupies, selon Armaan Shamachurn, président de S.O.S Patrimoine en péril,  doit être soutenu  même après les travaux. Il est impératif que la municipalité de Curepipe ait un cahier des charges, dit-il. Ce qui permettra d’avoir un contrôle et de prolonger la longévité du bâtiment sur le  long terme. Pour président de S.O.S Patrimoine en péril, une équipe spécifique et experte doit être constituée  par la municipalité, pour veiller et s’occuper de ce bâtiment,  afin qu’il ne finisse pas en ruine.

Armaan Shamachurn soumettra une requête à la municipalité de Curepipe dans les jours , pour que l’entretien de l’hôtel de ville se poursuive, après les travaux de renovation.

Article précédentMétéo : Une basse pression qui évolue dans l’océan Indien risque d’influencer le temps à Maurice à partir de ce mercredi
Article suivantPropos de Yatin Varma sur le Parti travailliste : ‘Li encore jeune, li immature, mo target ce n’est pas li, mais le MSM’, lance Navin Ramgoolam