Ce lundi, en cour suprême, Chandra Prakashsing Dip a retiré son application visant à saisir directement le Privy Council. Cela, après que sa condamnation ait été commuée en une amende de Rs 100 000 par la Commission de pourvoi en grâce.

Dans la foulée, Linion Pep Morisien, qui avait évoqué cette affaire en premier, a adressé une correspondance au DPP, dans une lettre ce lundi.

La plateforme soutient que ce cas représente « un dangereux précédent pour le système pénal et la protection de l’état de droit à Maurice ».

Linion Pep Morisien estime que les recommandations de la Commission de pourvoi en grâce peuvent être contestées par voie de révision judiciaire. Elle demande ainsi au DPP qui, selon elle, est le seul à détenir un locus standi dans cette affaire à initier cette procédure.

Article précédentÀ Triolet : un jeune de 14 ans admis en soins intensifs après avoir consommé deux boissons énergisantes
Article suivantÉconomie : L’inflation officiellement chiffrée à 10,8% en 2022