Ce matin, les débats sur la motion de remise en liberté sous caution de Bruneau Laurette se sont poursuivis devant la magistrate Jade Ngan Chai King. L’audience a démarré vers 11h30 pour prendre fin à 14h30. Il a beaucoup été question du mandat de perquisition de la police.

« Illegal and unlawful » !Ce sont les termes utilisés par Me Shakeel Mohamed pour qualifier le mandat de perquisition en possession de la police le 4 novembre dernier. Pour l’avocat, le document est illégal car il comporte quelques irrégularités.

Il a insisté sur le fait que c’est le Senior Officer Gungadin qui a signé le document et non un magistrat. Me Shakeel Mohamed a voulu demander au surintendant Rajaram, qui était dans le box des témoins, si une entrée a été faite par la Special Striking Team indiquant qu’il y a eu des tentatives de contacter un magistrat. Toutefois, le représentant de la poursuite a objecté.

En revanche, Shakeel Mohamed a demandé à l’enquiring officerRajaram si le Forensic Science Laboratory a effectué un test de pureté sur la drogue retrouvée au domicile de Bruneau Laurette. Le surintendant a répondu par la négative. Mais il a ajouté qu’une requête formelle a été forumléeen début d’année. Me Mohamed a déploré le laxisme de la police sur toute cette affaire. Il a rappelé que le 12 décembre 2022, la magistrate avait autorisé une question sur la pureté de la drogue. Il s’est demandé pourquoi la police a pris plus d’un mois pour faire cette demande.

L’examen des comptes bancaires de l’activiste a aussi été évoqué en cour de Moka ce matin. Pourquoi les comptes en banque de l’activiste n’ont-ils toujours pas été examinés ? C’est la question posée par Me Shakeel Mohamed qui a, une fois de plus, dénoncé la façon de faire de la police.

Il a rappelé que le 9 décembre 2022, Bruneau Laurette avait consigné une entrée aux Line Barracks indiquant qu’il donnait son consentement à l’examen de ses comptes bancaires. L’homme de loi a affirmé que l’exercice n’a démarré qu’à partir du 13 décembre.

L’affaire a été renvoyée au 20 janvier prochain. Ce jour-là, la magistrate rendra aussi son ruling sur les objections préliminaires entourant la motion pour la radiation des charges provisoires contre Bruneau Laurette.

Article précédentÉconomie : L’inflation officiellement chiffrée à 10,8% en 2022
Article suivantComparution de Bruneau Laurette en cour ce matin : « Les raisons de la fouille chez Bruneau Laurette n’ont pas été mentionnées sur le mandat de perquisition », dit Shakeel Mohamed