Selon la section 14 de la Police Act, explique Shakeel Mohamed, un haut gradé de la police a le droit de signer un mandat de perquisition dans des cas urgents. Par exemple, selon l’avocat, lorsque les policiers n’ont pu mettre la main sur un magistrat et que le suspect est susceptible de prendre la fuite.

Toutefois, souligne Shakeel Mohamed, la Special Striking Team n’a pas mentionné, sur le mandat de perquisition, les raisons de la fouille. D’où son insistance que le document est illégal.

Article précédentEn cour de Moka ce matin : les comptes bancaires de Bruneau Laurette n’ont toujours pas examinés, déplore Shakeel Mohamed qui soutient que le mandat de perquisition était illégal
Article suivantAu Népal : Un passager filme et diffuse le crash de l’avion de Yeti Airlines