PHOTO D'ILLUSTRATION

Plus de 6 mois après la circulation de plusieurs vidéos montrant des suspects victimes de tortures par des officiers de police, cinq dossiers ont atterri au Bureau du DPP.

C’est après enquête que l’Independent Police Complaints Commission a décidé de remettre ces dossiers au DPP.

Pour rappel, quatre officiers de police de la CID de Terre Rouge avaient été après la circulation des vidéos. Ils y avaient été identifiés. Après leur comparution en cour, ils avaient retrouvé la liberté conditionnelle.

Article précédentNiveau d’eau dans nos réservoirs : Les taux de remplissages sont toujours inquiétants
Article suivantViolence conjugale : Une nette baisse de cas depuis 2015