Le porte-parole de l’Association justice, réparation et restitution affirme qu’il n’a pas d’autre car  les victimes des expropriations des terres n’ont obtenu aucun résultat , malgré la création d’une Land Division.

Les procès ne se déroulent pas à la  Land Court,  mais au tribunal de Port-Louis, s’insurge Clency Harmon. Il déplore aussi le fait que ses appels à l’Attorney General , Maneesh Gobin et au Premier ministre, Pravind Jugnauth  « n’aient servi à rien ».

Clency Harmon ainsi  qu’il demandera au  père Jean Maurice Labour l’autorisation d’utiliser le parvis de la cathédrale Saint-Louis, à Port-Louis.

N’oublions pas qu’en 2019, il avait pour la même cause entame une grève de la faim.

Article précédentDepuis hier (vendredi 13 janvier) : l’annonce du maintien des prix des carburants provoque colère et déception
Article suivantCette année : La Makar Sankranti célébrée le 15 janvier