Ces deux sentiments sont palpables parmi de nombreux automobilistes et ceux qui militent depuis plusieurs mois pour une baisse des prix des carburants à Maurice. La State Trading Corporation a annoncé hier, via un communiqué, le maintien du prix de l’essence à Rs74,10 le litre et celui du diesel à Rs54,55. La nouvelle n’a pas encore été digérée dans le pays.

Jayen Chellum, secrétaire général de l’ACIM, ne mâche pas ses mots. Pour lui,le maintien des prix des carburants est totalement inacceptable.

Bhim Sunnassee, présidentdela PetrolRetailers Association, dit ne pas comprendre la décision de la STC. Il affirme que les gérants des stations-service voient leurs coûts continuer à grimper.

Nishal Joyram, quiavait fait une grève de la faim pour réclamer une baisse des prix des carburants, ne cache pas non plus sa déception. Pour lui, il n’y a aucune raison pour ne pas baisser les prix à la pompe. NishalJoyram parle de dilapidation de fonds publics.

Soulignons que certaines actions citoyennes ont déjà été évoquées pour les jours à venir.

Article précédentLes grands titres de Top FM de ce samedi 14 janvier 2023
Article suivantExpropriation des terres : ses appels à l’Attorney General et au Premier ministre restés lettre morte, Clency Harmon prévoit une nouvelle grève de la faim