Pour le porte-parole de Rezistans ek Alternativ, valeur du jour, 50% de la population seulement s’identifie aux partis politiques traditionnels. Le reste ne se retrouve dans aucune formation.

Ashok Subron estime qu’il est primordial de convaincre cette partie de la population. Il rappelle que durant ces deux dernières années, ce sont les forces extraparlementaires qui ont été actives au sein de l’opposition.

Ashok Subron arrive donc au constat que les partis politiques traditionnels sont en déclin.

Article précédentL’ influenceur camerounais torse nu dans les rues de Port-Louis : Pas un délit criminel, selon la police
Article suivantRéunion tant attendue du Petroleum Pricing Committee : « Les prix des carburants doivent baisser, au cas contraire, ce serait l’une des plus grandes claques à la population mauricienne… », avise Jayen Chellum