Le spectre de licenciement est redouté parmi les employés de cette compagnie à Rodrigues. Et pour cause ; la compagnie aurait fait savoir à ses employés que la société a décidé de rapatrier ses véhicules et équipements vers Maurice. Ce qui a vite fait craindre aux employés de possible licenciement.

Lors d’une conférence de presse mercredi, le chef commissaire adjoint, Franceau Grandcourt, qui est aussi commissaire des Infrastructures publiques a évoqué une série d’évènements malheureux qui a conduit à cette situation, mais affirme que pour le moment il n’est pas question de licenciement. Selon lui, la société n’aurait pas assez informé ses employés sur sa décision de rapatrier ses matériels vers Maurice.

Contacté pour une explication, le responsable de communication de ladite société a simplement évoqué une baisse de ses activités dans l’île d’où sa démarche, mais que pour l’heure il n’a jamais été question de licenciement.

Article précédent” Pas a cause 1 zenfant ine perdi 1 lanee ki la ou pou ale fer 1 lexamen avec li ”, déplore Patrick Freyneau
Article suivantPolémique entourant la Commission de pourvoi en grâce : « Cette prérogative, à l’origine royale, est en conflit avec les valeurs démocratiques », estime Ashok Subron