C’était lors de la première conférence de presse du MSM, qui a notamment marqué le retour en avant-plan de Rubina Jaddoo Jaunbocus.

À une question de la presse concernant  la récente polémique entourant grâce présidentielle  obtenue par le fils du commissaire de police, l’Attorney General, Maneesh Gobin a répondu qu’il s’agit d’une prérogative constitutionnelle.

Maneesh Gobin n’a pas souhaité commenter en raison d’une probable action de judicialreviewentourant cette affaire.

Il a toutefois insisté sur le fait qu’il s’agit d’une prérogative constitutionnelle qui a existé pendant plusieurs années et dit ne pas comprendre pourquoi cela est un sujet de polémique.

Article précédentPolitique : Se dirige-t-on vers les élections municipales en 2023 ?
Article suivantEducation : “Grande demande de transferts des écoles payantes privées vers les écoles publiques et Grant Aided Schools… » dit Leela Devi Dookun-Luchoomun