Dans un message envoyé aux rédactions, le leader de l’opposition est revenu sur les récentes polémiques entourant certaines décisions de la Commission de pourvoi en grâce.

Il qualifie de « révoltante » la décision d’accorder la grâce présidentielle au fils du Commissaire de police, Chandra Prakashsingh Dip. Il se dit tout aussi choqué par le cas de Rafiq Peermamode.

Tout cela, selon le leader du PMSD, vient mettre en exergue la mainmise et les ramifications du pouvoir sur toutes nos institutions. Et visiblement aussi, précise Xavier-Luc Duval, sur les agissements de la Commission de pourvoi en grâce.

Il s’interroge ainsi sur la raison d’être de cette institution. « On ne peut plus permettre à une instance qui outrepasse les droits du judiciaire d’exister… en aucun cas », insiste le leader du PMSD.

Xavier-Luc Duval souligne qu’un prochain gouvernement doit venir avec des amendements fondamentaux et constitutionnels.

Il réclame la démission immédiate de Keshoe Parsad Matadeen, ainsi que de tous les membres siégeant sur la Commission de pourvoi en grâce.

Il conclut que la loi doit être la même pour tous. Il ne peut y avoir deux catégories de citoyens, souligne le leader de l’opposition.

Article précédentRaouf Khodabaccus entendu au CCID pour un live Facebook sur la Covid-19 : « Sa case la pas pas pu kapav tini la cour », avance Me Rama Valayden
Article suivantHommage au Pape émérite Benoît XVI : « Toute sa vie a été consacrée à scruter les écritures », affirme le Cardinal Maurice Piat