Le président  l’Association des Hôteliers et Restaurateurs de l’île Maurice est optimiste pour le secteur du tourisme en cette fin d’année. Si la reprise, dit-il, a été plutôt violente pour les opérateurs, presque tous les hôtels sont presque complets.

Cependant, les opérateurs du secteur font face à un manque cruel de main-d’œuvre. Chose qui n’est pas évidente,soutient Jean-Michel Pitot, en ajoutant qu’une demande a été formulée auprès du gouvernement pour recruter de la main-d’œuvre étrangère. En attendant, souligne-t-il, chacun fait comme il  peut.

Jean-Michel Pitot estime que le secteur n’est pas très loin de réaliser des chiffresd’avant la pandémie. Il dit toutefois espérer que la disponibilité des sièges à bord des avions augmentera tout en espérant que la crise que connaît l’Europe en ce moment se calme.

De janvier à octobre 2022, 755,655 touristes ont foulé le sol mauricien. Ce qui fait que Maurice n’est pas très loin d’atteindre le million de touristes.

 

Article précédentNon-Revenue Water : ‘Nous avons peut-être un retard d’une décennie’ concède Prakash Maunthrooa
Article suivantJournée internationale : « Le combat contre la corruption semble être une lutte sans fin», affirme Rajen Bablee, de Transparency Mauritius