En effet le dirigeant de l’Inion Sitwayen  a donné la permission pour que ses téléphones portables ainsi que ses ordinateurs portables soient examinés. Un exercice qui se tient en ce moment à l’IT Unit  de la police, en présence de l’un de ses avocats, Me Anoop Goodary.

Un exercice qui prendra du temps , indique  l’avocat. Pour Anoop Goodary, Bruneau Laurette n’a rien à cacher, d’où sa permission à la police d’accéder aux données de ses appareils électroniques.

Article précédentAccident à Cascavelle hier : 4 passagers de l’autobus admis en soins intensifs
Article suivantSaisie de psychotropes à Curepipe : plusieurs arrestations, dont celle d’un psychiatre de l’hôpital Brown Séquard