Les débats autour de la motion de remise en liberté de Bruneau Laurette se sont poursuivis en cour de Moka hier.

En cour, MeShakeel Mohamed, qui représente Bruneau Laurette, a fait une déclaration. Il a expliqué qu’il a des raisons de croire que l’arrestation de son client est motivée par des motifs politiques.

Selon lui, Bruneau Laurette était en conflit direct avec le gouvernement. Il déplore que bien avant l’arrestation de son client, des vidéos sur les réseaux sociaux annonçaient qu’il allait bientôt être arrêté.

MeRoshanVarmaSantokhee, qui représente le bureau du DPP, devait alors répliquer qu’il s’agit d’une cour de justice et non un forum politique. Et d’ajouter que la défense de Bruneau Laurette est ridicule et farfelue.

Dans une déclaration à la presse à sa sortie de la cour, MeMohamed a déploré la position de la poursuite. Il est au micro de KamaleiPerianna.

Shakeel Mohamed a ajouté qu’il a conseillé à ses collègues d’envisager un recours auprès de la Cour suprême concernant la façon dont la police a mené l’enquête dans cette affaire.

Article précédentParlement : avant-dernière séance avant les vacances
Article suivantGrossesse après l’âge de 35 ans : pas sans risques pour la mère et l’enfant