La plainte constitutionnelle de la dirigeante de Lalit a été appelée ce matin en cour suprême. Les avocats de l’État, l’un des défendeurs dans l’affaire, ont réclamé une série de détails.

Lindsey Collen Seegobin a jusqu’au 12 janvier pour les fournir.

Rappelons qu’elle conteste certaines clauses de l’Immigration Act qu’elle juge anticonstitutionnelles.

A sa sortie de la cour, Lindsay Collen, membre de Lalit, a salué les nombreuses organisations qui lui ont exprimé leur soutien.

Article précédentDharmendra célèbre son 87e anniversaire avec ses fans et sa famille – Bobby Deol-Sunny Deol
Article suivantGrave accident à Cascavelle : « Plusieurs blessés à déplorer », affirme le sergent Valéry Uppiah