Il était présent hier sur le parvis de la Cathédrale St Louis pour la veillée à la bougie. Prenant la parole, il a expliqué qu’un député de la majorité devait rendre visite à Nishal Joyram lundi après-midi. Toutefois, il n’est jamais venu. Selon ses informations, il a été interdit au député en question de rendre visite au gréviste.

Par ailleurs, Alain Malherbe déplore la manière de faire d’une clinique qu’il aurait contactée pour la prise en charge du gréviste. Selon lui, la clinique aurait refusé pour des raisons politiques. Il parle de non-assistance à personne en danger.

Article précédentDon de sang a Cœur de Ville Flacq de 10 à 16 heures ce mercredi: « notre but est d’avoir une reserve suffisante en cette période festive,» confie Arvind Panchoory, le Président de L’Education Officer’s Union
Article suivantGérard Gopal arrêté puis admis à l’hôpital Brown Sequard : « Mon père n’est pas un criminel », affirme sa fille Prisca