Pour le député du Parti travailliste, le Premier ministre n’a pas su gérer cette situation. Nishal  Joyram est déjà à son 17e jour de grève de la faim, et il n’y a toujours pas eu de  ligne de communication entre lui et les autorités, mis à part une rencontre infructueuse avec le ministre Soodesh Callichurn.

Si j’étais à la place de Pravind Jugnauth, dit Arvin Boolell, j’aurais convié le gréviste à mon bureau. Puis il affirme qu’il aurait pris l’engagement de baisser les prix des carburants, une fois que la situation le permetterait.

Le Dr Arvin Boolell participait à l’émission  dans le Hardtalk, hier sur Top Fm, presentée par  Michaël Jean Louis.

Article précédentImpôts : ‘La MRA devrait recueillir environ Rs 130 milliards pour l’année financière 2022-2023’ dit Renganaden Padayachy…
Article suivantFilets de poisson sauce piment