Il n’y a pas de débat possible : c’est évidemment le plus beau but depuis le début de la Coupe du monde. Titulaire à la pointe de l’attaque brésilienne, Richarlison a réussi un enchaînement extraordinaire contre la Serbie hier, jeudi.
Sur un centre de l’extérieur du droit de Vinicius Junior, l’attaquant de Tottenham (25 ans) a d’abord contrôlé le ballon du pied gauche pour lui donner de la hauteur, avant d’exécuter un ciseau magistral pour tromper Vanja Milinkovic-Savic. Un but incroyable pour permettre à la Seleção de faire le break à la 73e minute. C’est déjà lui qui avait ouvert le score, dans un tout autre registre. En renard des surfaces, il avait surgi pour reprendre une tentative de Vinicius repoussée par Milinkovic-Savic (62e).
Archi-dominateurs mais longtemps en manque de réussite dans le dernier geste, les Brésiliens, en quête d’une sixième étoile mondiale au Qatar, ont donc pu compter sur l’efficacité de Richarlison pour faire la différence et forcer le verrou serbe. La soirée a malgré tout été gâchée par la sortie sur blessure de Neymar. Touché à la cheville après un contact, le Parisien est resté assis de longues secondes sur la pelouse avant de céder sa place, le visage fermé, à la 79e.
En tête du groupe G grâce à ce succès 2-0, les Brésiliens voudront enchaîner dès lundi contre la Suisse, alors que la Serbie défiera le Cameroun.

Article précédentGlint Evaluation – what exactly do we understand about any of it?
Article suivantSafeconcerts ™ aids Daters Eviter Ticket Scams et Eviter les Harm ‘s Way à Shows