L’incendie s’est déclaré mardi après-midi au dépotoir de Mare-Chicose. Les équipes de différentes casernes dont Mahebourg, Rose-Belle, St Aubin et Curepipe, composées d’une centaine d’officiers, sont toujours à pied d’œuvre pour tenter de contrôler les flammes. Les habitants  des villages avoisinants se disent quant à  eux très incommodés par la  fumée et l’odeur nauséabonde… Hier après-midi, l’air était irrespirable, se plaint  Ashvin, un habitant de Nouvelle France.  Ce dernier ajoute que son fils de 15 ans et lui font face à des soucis de santé.

Ce n’est pas la première fois qu’une telle chose se produit, s’insurge DIP. « Ce dépotoir nous cause beaucoup de problèmes, aux décideurs de voir ce qu’il faut faire à présent », lance-t-il, résigné.

Nous avons tenté d’avoir des précisions de la part des autorités concernées, nous sommes dans l’attente de leur  réaction. Rappelons  cependant qu’en raison de l’incendie, d’épaisses fumées noires émanent du dépotoir de Mare-Chicose. Ainsi, le ministère de l’Environnement a pris la décision d’installer un système qui est supposé assurer un contrôle de la qualité de l’air à Mare-Chicose, et dans les régions avoisinantes.

Article précédentAre you experiencing a Dating Persona?
Article suivantA Trou-d’Eau-Douce: Un couple agressé et dépouillé d’une somme d’argent par un homme masqué