Pour ce militant écologiste, membre de Rezistans ek Alternatif, la situation est grave car le centre d’enfouissement contient plusieurs types de déchets.

Il déplore une lacune au niveau des informations communiquées au public sur le sujet. Stefan Gua estime qu’il faut des mesures d’urgence dans les hôpitaux, par exemple, pour aider la population.

Selon lui, le public, plus particulièrement les habitants de la région, devrait avoir accès aux résultats des tests effectués sur la qualité de l’air et de l’eau.

Article précédentTrois jours après l’éclatement d’un incendie à Mare-Chicose : « La situation est sous contrôle », rassure Kavy Ramano
Article suivantPrix des carburants à Maurice : « C’est ene vache à lait pou gouvernement… tout qualité excuses servi pou met taxe lor taxe », s’insurge Xavier-Luc Duval…