Pas de surprise. L’Espagne a évité la déconvenue connue par d’autres équipes annoncées comme favorites de la compétition en surclassant le Costa Rica (7-0), mercredi 23 novembre.

L’Espagne corrige le Costa Rica et prend largement la tête du groupe E

La Roja, qui fait partie des grands outsiders de la compétition, a impressionné en inscrivant sept buts, mercredi, pour son entrée en lice.

Une vraie démonstration. Régulièrement citée parmi les possibles candidats au titre, l’Espagne a confirmé, mercredi 23 novembre, face au Costa Rica (7-0), qu’il faudra bien compter sur elle. Les Espagnols, qui n’ont pas concédé le moindre tir, ont déroulé leur meilleur football (plus de 1000 passes tentées et 82% de possession) et n’ont pas laissé la moindre chance à des Costariciens dépassés de bout en bout. Ils sont d’ailleurs six à avoir participé à la fête, dont Gavi (74e) qui est devenu le troisième plus jeune buteur de l’histoire de la Coupe du monde derrière Pelé et le Mexicain Manuel Rosas.

Dani Olmo (12e), Marco Asensio (21e), Ferran Torres (31e et 54e), Carlos Soler (90e) et Alvaro Morata (90e+3) ont également permis à la formation de Luis Enrique de prendre déjà une sérieuse option sur la qualification pour les huitièmes de finale. La confrontation face à l’Allemagne, dimanche prochain, s’annonce brûlante tant la situation des deux mythiques sélections s’avère radicalement opposée après la défaite surprise des Allemands, contre le Japon, un peu plus tôt dans la journée

Justement, un peu plus tôt dans la journée, l’Allemagne a été surprise d’entrée par le Japon (2-1). La Mannschaft voit déjà sa qualification menacée.  l’Allemagne renversée par le Japon et déjà en danger pour la suite de la compétition

Les Allemands, qui avaient ouvert le score, ont finalement chuté face aux Japonais, mercredi, lors de leur premier match du Mondial. L’Allemagne a raté ses retrouvailles avec la Coupe du monde. Les champions du monde 2014, éliminés dès la phase de groupes en 2018, ont été renversés par le Japon (1-2), mercredi 23 novembre, pour leur premier match dans cette Coupe du monde 2022. Dans une ambiance parfois terne au Khalifa Stadium de Doha (Qatar), les Allemands avaient pourtant pris les devants grâce à un penalty d’Ilkay Gündogan (33e), sans jamais se mettre à l’abri.

Neuer, capitaine abandonné

Patients, les Japonais ont joué leurs coups à fond et ont renversé la vapeur grâce aux entrants Ritsu Doan (75e) et Takuma Asano (79e), qui ont trompé un Manuel Neuer abandonné par sa défense. Grâce à ce superbe succès, les hommes d’Hajime Moriyasu prennent provisoirement la tête du groupe E, avant Espagne-Costa Rica à 17 heures. Du côté de ceux d’Hans-Dieter Flick, une réaction sera attendue face aux Espagnols dimanche, au risque de voir, comme en 2018, les huitièmes de finale s’éloigner définitivement.

Article précédentLa baisse des cours du pétrole se poursuit sur le plan mondial : une chute de près de 4% notée hier
Article suivantPrésence non autorisée dans nos eaux territoriales : le CGS Barracuda a dû tirer sur un navire taïwanais, qui refusait d’obtempérer en dépit des avertissements