Des amendements ont été apportés à l’Immigration Act et à la Citizenship Act. Elle comprend, entre autres, un amendement qui donne le pouvoir au Premier ministre d’enlever la citoyenneté mauricienne à tout étranger l‘ayant obtenue sans aucune justification. De plus, la personne ne pourra même pas contester la décision devant une Cour de justice. Considérant que cet amendement est anticonstitutionnel et représente une menace pour les personnes étrangères ayant obtenu légalement la citoyenneté mauricienne, Lindsey Collen de Lalit, a lancé une procédure légale. Et, dans l’émission Hard Talk, Habib Mosaheb a abordé ce sujet.

Pour l’avocat Jean-Claude Bibi, un des invités de l’émission, ce n’est pas normal d’octroyer le pouvoir absolu  à une personne, pour retirer la nationalité sur X ou Y. Il ajoute que, ce qui caractérise une société démocratique, c’est un accès à la loi et le doit de défendre ses droits.

Pour RaginiKistnasamy, de Lallit l’actuelle l’Immigration Act s’attaque au fondement de la liberté de se marier avec quelqu’un que vous aimez. Vous ne pouvez choisir d’épouser quelqu’un qui n’est pas né dans notre île, car il y aura tout le temps une épée de Damoclès sur votre tête, déplore-t-elle.

Elle est rejointe par l’avocat Reza Uteem. Ce dernier parle également de discrimination. Il y a beaucoup de droits constitutionnels qui sont bafoués par l’Immigration Act, fait-il ressortir.

Article précédentDrame à St Julien Village : « Ceki tone faire pas bon… mo laisse tout dans la main Bondieu », lance la tante de Sanjana Khodeeram à Kishan Buldy…
Article suivantRyan Laurette retrouve la liberté conditionnelle : ‘La population sait que mon père et moi sommes innocents’ dit-il…Courage Soldat ! lance -t-il à son père