Au Qatar, à plus d’une semaine de l’ouverture de la Coupe du monde de football, des images de supporters des sélections argentine, brésilienne, française, espagnole ou portugaise ont déferlé sur les réseaux sociaux. Des foules majoritairement composées d’Indiens qui ont donné lieu à des scènes de liesse « populaire » et qui affirment être d’authentiques fans venant du Kerala et travaillant au Qatar. Mais le doute plane quand ils affirment qu’ils n’ont pas été payés pour créer des scènes de liesse populaire.
Un petit groupe de supporters indiens, dont l’activité intrigue, a accueilli les Bleus, mercredi, à leur hôtel de Doha. Le président de ce fan-club entretient des liens avec son homologue des Irrésistibles Français.
Ainsi, l’équipe de France s’est découvert des supporters inattendus, mercredi soir à leur arrivée à Doha.
C’est déjà un sujet de curiosité et de discussion inévitable. Ces groupes de travailleurs indiens qui ont paradé en masse, vendredi dernier, dans les rues de Doha, aux couleurs de sélections nationales présentes au Qatar, sont devenus des vedettes anonymes des réseaux sociaux, alors que la compétition n’a pas encore débuté. Essentiellement issus de la région du Kerala, un État du sud de l’Inde où le foot est très populaire, ces expatriés se disent admirateurs du Brésil, de l’Argentine, de l’Angleterre, mais aussi de la France.

Article précédentSoutien au gréviste Nishal Joyram : ‘mo la en tant ki citoyen, si sak Morisien ti réaliser ki bisin fer, sa gouvernement la pa tini sa’, lance Navin Ramgoolam
Article suivantDans l’éventualité de la tenue des élections municipales : « Les citadins doivent considérer les souffrances endurées en raison de ce gouvernement », martèle Ritish Ramful