Des centaines de démissions ont frappé Twitter un jour après qu’Elon Musk a donné un ultimatum à son personnel leur demandant de se préparer à un travail “extrêmement dur” ou de quitter l’entreprise. Après la lettre d’hier de Musk, des centaines d’employés ont démissionné avant le délai qui leur avait été imparti.
Musk avait fixé une date limite de jeudi, 17 heures, heure de New York, pour que les employés répondent à sa « lettre », message que plusieurs employés ont envoyé sur Twitter pour annoncer leur démission avant 17 heures.
Twitter avait environ 3 000 employés après les licenciements massifs survenus lorsque Musk a licencié environ la moitié de ses effectifs après avoir repris l’entreprise.
“Et juste comme ça, après 12 ans, j’ai quitté Twitter. Je n’ai que de l’amour pour tous mes collègues tweeps, passés et présents. Mille visages et mille scènes me traversent l’esprit en ce moment – je t’aime Twitter et Je saignerai pour toujours”, a posté Satanjeev Banerjee de San Francisco.
Plusieurs employés ont également fait leurs adieux à Twitter sur la plateforme de messagerie interne de l’entreprise, Slack.
“Une fois la date limite atteinte, des centaines d’employés ont rapidement commencé à publier des messages d’adieu et à saluer les émoticônes dans Slack de Twitter, annonçant qu’ils avaient dit non à l’ultimatum de Musk”, rapporte The Verge.
“Je travaille ici chez Twitter depuis plus de 11 ans. En juillet, j’étais le 27e employé le plus titularisé de l’entreprise. Maintenant, je suis le 15e”, a posté un employé sur Slack de Twitter.
“Je n’appuie pas sur le bouton (oui). Ma montre se termine par Twitter 1.0. Je ne souhaite pas faire partie de Twitter 2.0”, a posté un autre.
Musk, dans sa note aux employés, avait écrit que “à l’avenir, pour construire un Twitter 2.0 révolutionnaire et réussir dans un monde de plus en plus concurrentiel, nous devrons être extrêmement hardcore”.
“Je suppose que je viens de dire au revoir au fantôme de mon travail de rêve pour toujours ? Tweeps, vous êtes de classe mondiale”, a posté un autre employé qui a démissionné.
Zoe Schiffer, rédactrice en chef de Platformer, a tweeté que “Twitter a alerté les employés qu’avec effet immédiat, tous les immeubles de bureaux sont temporairement fermés et l’accès par badge est suspendu. Aucun détail n’est donné sur la raison”.
“Nous entendons cela parce qu’Elon Musk et son équipe sont terrifiés à l’idée que les employés sabotent l’entreprise. De plus, ils essaient toujours de déterminer pour quels employés de Twitter ils doivent couper l’accès”, a-t-elle tweeté.
Schiffer a déclaré que les bureaux de Twitter rouvriront le 21 novembre.

Article précédentLes grands titres de Top FM de ce samedi 19 novembre 2022
Article suivantCovid-19: Les tests rapides dans les hôpitaux se feront désormais uniquement sur demande d’un médecin