Le mot d’ordre est lancé. À partir de la semaine prochaine, les consommateurs affectés par le coût des carburants sont priés d’allumer les phares de leur véhicule, de jour comme de nuit en guise de protestation. Une requête faite par l’Association des consommateurs de l’île Maurice (ACIM).

JayenChellum. Secrétaire général de l’ACIM maintient son combat pour une baisse de prix des carburants à la pompe. Il souligne que le coût du carburant affecte de nombreux aspects de la vie quotidienne et qu’il est important que les consommateurs soutiennent cette action.

Une démarche de protestation qui débutera à partir de mercredi 23 novembre.

Article précédentHousing Census de 2022: Un total de 329 000 immeubles, 411 700 logements et 369 000 ménages privés ont été répertoriés à Maurice
Article suivantLetchi : entre Rs 200 et Rs 300 le demi-kilo en ce début de saison, le prix pourrait baisser jusqu’à Rs 100