photo d'illustration

Les cours du pétrole sont restés en marche arrière vendredi, toujours asphyxiés par la perspective d’un reflux de la demande, mais aussi orientés par les signes de rapprochement entre Etats-Unis et Arabie saoudite.

Le prix du baril de Brent   de la mer du Nord, pour livraison en janvier, a lâché 2,40%, pour clôturer à 87,62dollars. En dix jours, le Brent a perdu plus de 11%.

Quant au baril de West Texas Intermediate ou Texas Light Sweet , il a cédé 1,91%, à 80,08 dollars.

En séance, le  avec reculé jusqu’à 77,24 dollars, non loin du plus bas depuis janvier enregistré en septembre (76,25 dollars).

Article précédentPolitique : ‘Nou bisin reste vigilant, Pravind Jugnauth pou dissoudre l’Assemblée bientôt’ avance Navin Ramgoolam
Article suivantLégislatives 2019 : ‘Ena bane zafer ine arrive derrière le dos commissaire électoral !’ allègue Navin Ramgoolam