Le syndicaliste s’est rendu au bureau du Premier ministre ce matin. Il y a déposé une lettre dans laquelle il dénonce la situation dans les abris pour enfants depuis que l’affaire impliquant l’Oiseau du Paradis a éclaté.

Atma Shanto allègue que depuis octobre, plusieurs employées de l’établissement ont été arrêtées par la police et d’autres ont perdu leurs emplois. Pour lui, ces personnes sont tout simplement les boucs émissaires de la ministre de la Femme.

Atma Shanto soutient que c’est la ministre Kalpana Koonjoo-Shah qui devrait être révoquée car elle a induit le Parlement en erreur. D’abord, en affirmant que Bébé S était l’unique nourrisson qui a été admis à l’hôpital en raison de son état de santé et ensuite en affirmant que les caregivers ont reçu une formation du National Children’s Council.

Le syndicaliste insiste que c’est la première fois dans l’histoire du pays que des femmes sont autant terrorisées sur leur lieu de travail. Atma Shanto annonce d’autres actions.

Article précédentDoublé pour Ananda Devi qui remporte les deux prix du Roman Métis
Article suivantMeurtre de Soopramanien Kistnen : ‘Ena beaucooup cas aussi ki jusqu’à l’heure pas encore trouve bane dimoune ki impliquer…Ki ine arrive Azor Adélaide ? Ki ine arrive Indur ?’ lance Pravind Jugnauth