Nishal Joyram affirme qu’il ne mettra pas fin à sa grève tant que les prix de l’essence et du diesel ne baisseront pas.

Il est au quatrième jour de son action. Il demande aux Mauriciens de se mobiliser afin d’envoyer un signal au gouvernement… afin qu’il comprenne que le peuple souffre des prix exorbitants des carburants…

Lindsay Marion, l’un des soutiens de Nishal Joyram, affirme qu’il est toujours dans l’attente d’une réponse du gouvernement.

Article précédentRassemblement du Parti travailliste à St Pierre ce soir : « Je serai présente car la vérité doit éclater sur la mort de mon époux », affirme Simla Kistnen
Article suivantÀ Cap Malheureux : du bois de santal saisi sur un terrain appartenant à l’État