Il répondait aux questions de la presse à Rose-Hill. Interrogé sur la mise en circulation d’un hit list et les plaintes faites par certains journalistes à la police, PravindJugnauth parle de cinéma.

Par ailleurs, questionné sur le contenu de certaines pages Facebook qui serait proche du pouvoir, le Premier ministre devait dire que son gouvernement ne va pas tolérer une telle chose.

Avant d’ajouter qu’il n’y peut rien car c’est à Facebook de décider s’il va retirer ou pas certaines contenues.

Article précédentL’interrogatoire des témoins dans l’affaire de Bruneau Laurette s’est poursuivi au tribunal de Moka ce matin
Article suivant3e jour d’interrogatoire de l’activiste: «Bruneau Laurette demande à visionner la vidéo de la perquisition policière avant de donner sa déposition », affirme son avocat Rouben Mooroongapillay