Il s’agit de deux femmes âgées de 43 et 56 ans.

Elles ont été arrêtées hier et présentées devant le tribunal de Rivière du Rempart. Une accusation provisoire de mauvais traitement a été logée contre elles.

La police ayant objecté à leur remise en liberté, elles ont été conduites en détention.

Par ailleurs, les quatre employées de l’Oiseau du Paradis qui ont été arrêtées lundi dernier dans le cadre de cette même affaire ont, elles, retrouvé la liberté conditionnelle hier. Cela, après avoir fourni une caution de Rs 10 000 chacune.

Pour rappel, le bébé S avait été abandonné par sa mère. La petite avait alors été prise en charge par la Child Development Unit et placée à l’Oiseau du Paradis à Cap Malheureux.

Toutefois, elle est subitement tombée malade après son dernier biberon le 21 octobre dernier. Ce n’est que le lendemain matin qu’elle a été transportée d’urgence à l’hôpital SSR où elle a été placée aux soins intensifs.

Article précédentAffaire de diffamation durant la campagne électorale de 2019 : Shakeel Mohamed accepte les excuses d’Anwar Husnoo
Article suivantRezistans ek Alternativ sera présent au rassemblement du PTr demain : « Nous prenons les devants et assumons nos responsabilités face à l’histoire », affirme David Sauvage…