L’enseignant Nishal Joyram a entamé une grève de la faim hier à proximité de la Cathédrale St-Louis. La raison ; l’inaction du gouvernement face à la chute des prix des produits pétroliers sur le marché mondial en refusant jusqu’ici d’agir et de baisser les prix à la pompe.

Ce malgré une lettre de Nishal Joyram au Premier ministre et même une rencontre avec le directeur de la STC.

Sa démarche a été soutenue par les élus du Parti travailliste qui lui ont rendu visite hier. Patrick Assirvaden qualifie les prix des carburants de ‘vol’ et affirme que dans cette optique, il est du devoir de tous les Mauriciens de soutenir la bataille de ce citoyen engagé.

Pour Patrick Assirvaden, ce n’est désormais plus à la STC d’intervenir. Il affirme que face à cette action citoyenne, Pravind Jugnauth à l’obligation d’agir.

Article précédentPortugal : CR7, Fernandes rigole des rumeurs
Article suivantManque de médicaments: « L’entraide entre les pharmaciens de l’océan Indien pourrait être une solution, » déclare Ashvin Dookun, président de l’Association des pharmaciens de Maurice