Le Premier ministre prenait la parole hier au Parlement dans le cadre des débats sur le Dangerous Drugs Amendment Bill. Tout en se vantant des actions prises par son gouvernement pour combattre le fléau de la drogue à Maurice, il a fustigé l’opposition, surtout le Parti travailliste.

Il est ainsi revenu sur les arrestations de Bruneau Laurette et d’Akil Bissessur. Pour lui, il s’agit de deux proches du Parti travailliste. Avant de brandir une photo de Navin Ramgoolam avec Jonathan Augustin qui a fait la une avec l’affaire de papier à rouler.

Au passage, Pravind Jugnauth n’a pas manqué d’égratigner Arvin Boolell qui selon lui ne sait pas même quel rôle lui a été attribué au sein du Parti travailliste. Avant de s’en prendre aux autres partis de l’opposition qui s’associent au Parti travailliste.  Pour Pravind Jugnauth seul son gouvernement a eu le courage d’instituer une commission d’enquête sur la drogue.

Chose qu’a refusé à plusieurs reprises Navin Ramgoolam quand il était Premier ministre dit-il.

Avant de revenir sur la déportation du slovaque Peter Uricek qui selon Pravind Jugnauth a bénéficié du soutien de l’opposition.

Article précédentUn bébé éléphant interrompt un journaliste en plein direct : la vidéo est hilarante
Article suivantFourniture d’électricité à Maurice : ‘Toutes les dispositions ont été prises pour l’été et jusqu’en 2024 !’ dit Joe Lesjongard